17052019-_P4A8363.jpg

Elinor Morel est née au Blanc dans le parc naturel de la Brenne nommé aussi "Pays des mille étangs".  

Issue d'une famille avec des valeurs spirituelles, la musique traditionnelle et les chants grégoriens éveillent son oreille musicale. De là vient son attirance pour le beau chant et la ligne mélodique, comme expression de l'âme.

Plus tard, c'est par la pratique du théâtre classique au lycée qu'elle s'initie à la comédie et au plaisir de la déclamation. ​

Elinor s'offre sa première guitare à l'âge de 15 ans et compose sa première chanson après avoir pris quelques cours. Puis elle met en musique les poèmes de Baudelaire, Verlaine et Musset pendant son année de première et se lance dans les cafés-concerts parisiens pendant ses études d'histoire dans les années 2000. Elle découvre également les claquettes à l'école Jacques Bense et se passionne pour les danses de salon. 

Avide de comprendre les mécanismes de l'expression vocale, elle entre en 2007 au conservatoire de Lille dans la classe de chant lyrique de Françoise Semellaz. Elle en sort diplômée en 2010 avec un Certificat d'Etudes Musicales mention très bien et une mention spéciale pour l'originalité musicale. 

En parallèle à ses études lilloises, elle explore la musique celtique irlandaise en devenant chanteuse leader du groupe Elly's Garden avec lequel elle écume les salles et estaminets du Nord-pas-de-Calais et de la Belgique.

Elle se produit également avec ses compositions seule ou accompagnée d'un orchestre swing et remporte les 2ème prix au concours "Les Voix d'Or" de Râches et au "Tremplin Music Tour" de Calais en 2010. La même année, la compagnie de théâtre d'Ici et d'Ailleurs lui commande la composition musicale de son spectacle pour enfants, "Ozo". 

De retour à Paris, Elinor débute sa carrière lyrique en tant que soliste avec les chœurs et orchestre Oya Kephale dans le Requiem en Ré bémol de Schumann en décembre 2010 puis Une Fantaisie du Docteur Ox d'Offenbach (rôle de Lotché) en mai 2011. Elle enchaîne avec la troupe parisienne Opéra du Jour dans Orphée aux Enfers  d'Offenbach (rôle de Junon) au festival de Gigondas en août 2011 et La Flûte enchantée de Mozart (rôle de la 2ème dame) en 2012. 

Elinor reste fidèle à ses premières amours et se produit avec ses compositions dans le spectacle burlesque "Amour Vache Bel Amour" en 2012 suivi de "Cocorico Show" en 2015 aux accents plus festifs de musique actuelle.  

Durant ces 5 années, elle travaille successivement sa technique vocale avec Anne Constantin au conservatoire du 9ème, Janine Fourrier de l'Opéra Comique, Mireille Alcantara de l'Ecole Normale et Hélène Obadia au conservatoire de Cachan. 

Elle profite de son passage au conservatoire du 9ème pour entrer dans la classe de comédie musicale et se perfectionner en théâtre, claquettes et modern jazz. La découverte de l'improvisation en classe de jazz et musique brésilienne avec Pierre Carrié est une révélation. 

Lassée de "sa petite voix" et d'un inconfort vocal auquel elle ne trouve pas de solution, le plaisir de chanter s'effrite et elle décide de tout arrêter. La pause musicale va durer 3 ans pendant lesquels elle ne chantera plus, même pas sous la douche. 

Une amie lui recommande Jean-Pierre Blivet courant 2018 et cette rencontre sera déterminante. En deux mois elle redécouvre sa voix chantée dans la souplesse et la légèreté mais avec le double de volume par rapport à avant. Le confort s'installe et le plaisir revient plus intense. Elinor se remet à composer et sort le single "A part entière" en novembre 2018. 

En août 2019, elle retrouve le jazz en remplaçant une amie au pied levé avec le Art Big Band de Trouville. 

En 2020 elle participe à l'épisode 9 de l'émission télévisée The Voice en France, où elle se fait remarquer pour ses possibilités vocales avec une reprise de "La Parisienne"de Marie-Paule Belle. ​Amel Bent insiste pour qu'elle chante une de ses compositions: ce sera "Old School" qui fait dire à Marc Lavoine "elle écrit bien en plus". 

A la sortie du premier confinement, elle compose "Hopopop", un titre electro pop qui est une ode à la vie: le single sort le 4 novembre 2020. 

En 2021 elle se produit au Music Hall de Dubaï dans un répertoire de chansons françaises en interprétant la Vie en rose, Bambino,​ C'est si bon et Sympathique de Pink Martini. 

 

En 2022, elle ouvre le dîner de gala du French Business Council en chantant la Marseillaise à l'Opéra de Dubaï puis à l'Ambassade d'Abu Dhabi pour le 14 juillet. ​

La même année, elle valorise ses années d'expérience par l'obtention du Diplôme d'Etudes Musicales en chant lyrique et musique de chambre dans la classe d'Anne Jean-Jacques au conservatoire de Châteauroux, avec mention très bien. 

 

Son tempérament passionné et pétillant, sa technique vocale et son timbre naturel en font une interprète éclectique ​qui peut passer d'un style à l'autre avec une grande agilité.